Lutte contre le mal-logement

Face au constat d’un sans-abrisme persistant en France et d’une saturation toujours croissante des dispositifs d’hébergement, la politique d’accès au logement menée par le Gouvernement cherche à apporter des solutions opérationnelles, plus rapides et innovantes aux personnes sans-domicile ou mal logées.

Mis à jour le 17/05/2019

Principales actions

  • Garantir le relogement ou l’hébergement des personnes reconnues prioritaires
  • Mettre en place des dispositifs de prévention des expulsions et d'encadrement de la trêve hivernale
  • Développer des solutions d'hébergement durable et des alternatives à l'hôtel
  • Développer une nouvelle offre de logements très sociaux
  • Mobiliser le parc privé à des fins sociales
  • Accompagner les ménages les plus précaires vers des solutions adaptées
  • Lutter contre les marchands de sommeil
  • Endiguer la précarité énergétique
  • Réduire les logements insalubres

 

Acteurs

L’État, garant de la solidarité nationale, pilote et coordonne les politiques de lutte contre les grandes exclusions sociales. Il assure, à ce titre, la responsabilité première de la prise en charge des personnes sans abri. L'action régalienne du ministère en charge du logement pour lutter contre le sans-abrisme s'articule avec les actions de lutte contre la pauvreté, portées par le ministère en charge de la cohésion sociale. Cette politique est relayée sur l'ensemble du territoire par l'action des communes et collectivités territoriales et avec le soutien des associations qui sont des intervenants historiques dans l’accueil des sans-abri.

Sujet