Communiqué de presse

Nadia Hai lance la création du Recueil des noms des quartiers, des immigrations et des diversités territoriales

Publié le 15/12/2020

Connaissez-vous Chérif Cadi, le tout premier Algérien de confession musulmane admis à l’Ecole polytechnique ou ce que doit l’opéra français à l’immigrée espagnole Pauline Viardot ? Savez-vous qui sont Marianne Grunberg-Mango, née dans une famille d’artistes russes et devenue Présidente de l’Académie des Sciences de l’Institut français ou Raphaël Elizé, arrière-petit-fils d’esclave et premier maire noir de France ?

 

A la demande du Président de la République Emmanuel Macron, la ministre déléguée chargée de la Ville Nadia HAI a initié la création d’un recueil qui va rassembler pour la première fois 400 à 500 fiches consacrées à des personnalités qui ont contribué à notre Histoire mais n’ont pas encore tous trouvé leur place dans notre mémoire collective. Des histoires fortes, des parcours exemplaires, des engagements explicites. Leurs histoires contribuent à l’Histoire de France depuis 230 ans, de la Révolution française à nos jours.

 

Ces femmes et ces hommes sont venus des quatre coins du monde ou sont nés en France. Ils sont nés français, ont été naturalisés français ou encore se sont engagés d’une façon ou d’une autre pour la France.  Autant de récits et d’histoires de France qui contribuent à l’histoire culturelle, politique, artistique, sportive, militaire, musicale, syndicale, ouvrière ou savante. Toutes les régions françaises sont représentées, des dizaines de pays d’origines dans le monde traversent ces biographies. Aucun n’est là par hasard : ils et elles sont tous des personnalités qui ont marqué leur époque et nos imaginaires ; leurs destins témoignent que la République est transmission.  Ces fiches seront réunies sur un site internet à l’accès libre au premier trimestre de l’année 2021. 

 

A l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation de la République, le Président Emmanuel Macron rappelait le 4 septembre dernier que « (…) le partage d'un commun est décisif et je ne peux (…) consentir des sacrifices pour mes compatriotes que si je me sens lié à eux non seulement par un contrat social, mais par des références, une culture, une histoire commune, des valeurs communes, un destin commun dans lequel nous sommes engagés. C'est cela, la République ». Ce recueil s’inscrit pleinement dans cette volonté de faire vivre l’unité et la cohésion de notre communauté nationale, mais aussi, comme le Président l’a exprimé le 4 décembre, de mener une véritable « politique de reconnaissance ».

 

Il s’agit d’aider dans leur choix les collectivités territoriales qui souhaitent rendre hommage à ces personnalités en donnant leur nom à un bâtiment public ou à une rue, de suggérer à des écoles et des établissements d'enseignement supérieur le nom de leur prochaine promotion ou de proposer aux enseignants d’utiliser les fiches de ce recueil comme supports de projets scolaires.

Ce recueil s’inscrit également dans le prolongement de la publication du livret « Aux combattants d’Afrique, la France reconnaissante », initiative lancée par Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, à la suite de l’appel du président de la République du 15 août 2019 de baptiser des rues et des espaces publics au nom de combattants africains qui ont contribué à libérer la France. 

La volonté de vivre ensemble ne peut exister sans un héritage en commun.

Au moment où les valeurs de la République sont contestées ou attaquées par des mouvements qui jettent le doute sur sa capacité à faire société, nous nous devons de réinsuffler un imaginaire collectif républicain qui parle à tous et permette de nous réunir autour des fondements communs : la liberté, l’égalité, la fraternité, mais aussi le mérite, la laïcité et l’intégration.

Face au déboulonnage de statues ou à l’action de groupes militants radicaux ou séparatistes, la République doit rappeler le rôle qu’ont eu dans son histoire des femmes et des hommes issus de la diversité et qui ont incarné ses valeurs.

Ce constat est tout particulièrement vrai dans des quartiers populaires, avec une population venant de divers horizons et avec l’existence de discriminations et le cumul des difficultés économiques et sociales.

Ce travail de mémoire n’est pas une réécriture de notre histoire commune mais un enrichissement et une reconnaissance, en redonnant leur place à tous les enfants de la République et en continuant de l’écrire avec ce que la France est aujourd’hui, c’est-à-dire une nation une et indivisible, mais aussi riche de sa diversité.

Nadia Hai

Un outil au service des collectivités locales

           

Les collectivités locales sont des acteurs majeurs de notre démocratie et donc des acteurs importants pour faire vivre ce sentiment collectif d’unité nationale et de respect des femmes et des hommes dans toutes leurs différences. Pour cela, la dénomination d’un bâtiment public, d’une rue ou d’un parc est un outil significatif, qui permet d’inscrire la force de ces symboles de façon très concrète dans le quotidien des Français.

 

Ce projet de recueil a vocation à venir enrichir les viviers de noms que ces collectivités mobilisent déjà. La composition et la méthodologie rigoureuse d’un Conseil scientifique composé de chercheurs, d’universitaires et de personnalités qualifiées d’horizon variés pour concevoir ce recueil des noms des quartiers, des immigrations et des diversités territoriales a vocation à mettre à disposition un large panel de noms pour les collectivités et à ainsi enrichir les choix qui seront les leurs.

 

Parce que les habitants des quartiers populaires méritent et demandent que la République leur témoigne davantage qu’ils ont toute leur place en son sein, le ministère de la Ville a initié et conduit la démarche de création de ce recueil. Mais ce recueil voulu par le Président de la République est bien un projet qui concerne tous les Français et donc tous les territoires. Ce travail a pleine vocation à aider à nommer la salle des fêtes d’un petit village autant qu’une avenue dans une grande métropole ou qu’une rue d’un quartier politique de la Ville.

 

 

Un outil de la République, pour tous les citoyens

 

Le ministère de la Ville va s’employer à déclencher des initiatives locales et dans différents domaines pour inviter les Français à s’approprier ces histoires et ces parcours de personnalités hors-normes.

L’objectif est d’inciter les enseignants à utiliser ces fiches dans le cadre de projets scolaires, d’encourager les associations et les ONG à s’en emparer pour désigner des opérations ou des actions, de suggérer aux grandes écoles et aux universités de s’en inspirer pour baptiser leurs prochaines promotions d’étudiants, d’inviter les régies de transport à y sélectionner les noms des nouvelles stations de métro ou des nouvelles gares, ou encore de soumettre ces noms de personnalités à des promoteurs privés pour qu’ils y trouvent les noms de futurs programmes immobiliers…

Puisque le recueil regroupe les fiches sur internet, le comité scientifique pourra réfléchir à la façon dont les citoyens pourront, dans un deuxième temps, venir enrichir ce recueil en lui proposant des personnalités qui n’y figureront pas encore.

Les fiches des personnalités seront consultables en ligne par tous sur un site internet dédié à l‘accès libre et gratuit. La consultation des fiches pourra se faire via différentes entrées (profil professionnel, sexe, attaches régionales des personnalités répertoriées), selon les centres d’intérêt de l’internaute. Les personnalités retenues par le Conseil scientifique seront notamment classées selon les catégories suivantes : Armées et résistance, Sport, Arts, Sciences et techniques, Militantisme, Politique, Littérature et philosophie, Université et recherche, Entreprise et vie économique, Fonction publique et vie associative, Mode et design, Journalisme et médias, Musique, Autres.

 

Certaines fiches seront illustrées de photographies. Toutes seront enrichies de liens vers des ressources iconographiques (photos, films), sonores (extraits musicaux, chansons) ou documentaires (articles de presse, contenus web). La mise en ligne de ce recueil est prévue au premier trimestre 2021.

 

Le Conseil scientifique

 

Un Conseil scientifique va identifier, proposer, rassembler des propositions, sélectionner, discuter et valider les personnalités qui feront partie de ce premier recueil.

Dans un second temps, il veillera à la valeur historique et à la qualité des fiches biographiques en les validant avant toute publication. Ce Conseil scientifique sera également le garant du sérieux de la méthodologie mise en œuvre. Il travaille en parfaite indépendance.

 

Ce Conseil scientifique est animé par l’historien Pascal Blanchard, spécialiste de l’histoire de l’immigration. L’équipe de rédacteurs et d’auteurs des fiches bibliographiques est coordonnée par Yvan Gastaut, historien/maître de conférences, spécialiste des immigrations (URMIS, université de Nice). Le Conseil scientifique est composé de chercheurs, responsables associatifs, auteurs/auteures, productrices et actrices, journalistes, directeurs de musées ou d’institutions publiques. Il est parfaitement paritaire, regroupant des personnalités de sensibilités diverses et garantissant ainsi l’objectivité de leur travail et de leurs choix :

 

M. Salah Amokrane, Directeur de TactiKollectif (Toulouse)

M. Rachid Benzine, Islamologue, romancier et enseignant

M. Nicolas Bancel, Historien, professeur à l’Université de Lausanne et co-directeur du Groupe de recherche ACHAC

M. Pascal Blanchard, Historien, co-directeur du Groupe de recherche ACHAC et chercheur-associé au CRHIM de l’UNIL (Lausanne)

Mme Samia Chabani, Sociologue et directrice de l’association Ancrages (Marseille)

M. David Diop, Ecrivain et maître de conférences à l’Université de Pau et des pays de l’Adour

Mme Isabelle Giordano, Journaliste, écrivain, Présidente du Comité stratégique Pass Culture et directrice de l’association Cinéma pour tous

M. Sébastien Gokalp, Conservateur du patrimoine et directeur du musée de l’histoire nationale de l’immigration

Mme Nadia Hathroubi-Safsaf, Journaliste et rédactrice en chef du Courrier de l’Atlas

Mme Laëtitia Helouet, Présidente du Club XXIe siècle et rapporteure à la Cour des comptes

Mme Naïma Huber-Yahi, Responsable associatif Pangée Network et Ph. D. chargée de l’Observatoire des musiques et danses du monde

Mme Rachel Khan, Actrice et auteure

M. Pascal Ory, Historien et professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

M. André Rakoto, Chercheur indépendant et spécialiste du fait militaire

Mme Aïssata Seck, Élue et responsable du programme citoyenneté, jeunesse et territoires pour la Fondation pour la mémoire de l’esclavage

Mme Leila Slimani, Romancière

Mme Catherine Wihtol de Wenden, Sociologue et directrice de recherche CNRS, Sciences Po (Paris)

Mme France Zobda, Productrice et actrice

 

 

Si vous souhaitez recevoir

-          Des exemples de fiches de personnalités du futur recueil (en BD ou HD pour print)

-          Ou des archives vidéo libres de droits pour vos formats audiovisuels, 

 

Merci de contacter : communication.nh@cohesion-territoires.gouv.fr / tél :  01.44.49.85.65