Communiqué de presse

Plan hivernal: 9 447 places hivernales ouvertes, plusieurs sites mobilisés issus du patrimoine de l’Etat

Publié le 18/12/2019

Le plan hivernal 2019-2020 a été déclenché par Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, le 1er novembre dernier. Il repose sur des efforts accrus de l’Etat, en lien avec les associations et les collectivités, pour mettre à l’abri et accompagner les plus démunis à la rue. Sa montée en charge se poursuit avec à ce jour 9 447 places hivernales ouvertes dont 3 213 dans des centres d’hébergement en Ile-de-France.

L’hébergement des plus fragiles est un enjeu majeur de solidarité nationale. Tout au long de l’année, l’Etat finance et gère avec les associations plus de 146 000 places en moyenne pour héberger les personnes à la rue et répondre ainsi aux situations de détresse. Depuis 2017, 14 000 places supplémentaires ont été créées portant le total de places financées et ouvertes toute l’année à un niveau jamais atteint.

Cependant, les besoins restent importants et il est essentiel de renforcer encore plus l’attention l’hiver, avec la chute des températures. 9 447 places hivernales ont été à ce jour ouvertes depuis le 1er novembre au niveau national, en particulier dans les zones les plus tendues. Elles viennent s’ajouter aux 146 000 places du dispositif pérenne. Une priorité absolue est donnée aux publics les plus vulnérables avec ainsi près de 1 400 réservées en Ile-de-France pour les familles sollicitant le 115 soit 43,5 % des places ouvertes.

Le dispositif continue de monter en charge et de nouvelles capacités sont mobilisées. En outre, les maraudes, qui vont à la rencontre des personnes sans domicile, sont intensifiées, avec la reconduction en 2020 des 5 millions d’euros de crédits supplémentaires qui ont permis la création de 34 maraudes et le renforcement de 20 existantes.

Julien Denormandie remercie tous les acteurs engagés, associations, services de l’Etat et collectivités, pour venir en aide aux publics les plus démunis. Il souligne que « la détermination du Gouvernement est totale pour mettre à l’abri ceux qui sont dans la détresse. Face aux besoins remontés par les associations, j’ai lancé en octobre un appel à la solidarité aux institutions publiques et privées pour identifier des locaux vacants à mobiliser pendant la période hivernale. Dans cet effort accru, l’Etat a un devoir d’exemplarité. C’est pourquoi nous mobilisons les sites inoccupés pour les transformer temporairement en centres d’hébergement d’urgence, qu’ils soient en attente d’affectation, de cession ou de travaux ».

Ainsi, la Banque de France mettra à disposition d’ici la fin de l’année 80 places pour les familles dans ses locaux du 6e arrondissement de Paris. Un hôtel particulier appartenant au ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse dans le 16e arrondissement accueille désormais spécifiquement des femmes isolées. Les ministères des Armées et de l’Action et des Comptes publics ainsi que la Commission de régulation de l’énergie ont également répondu à cet appel.
Le ministre chargé de la Ville et du Logement a également sollicité les acteurs privés de l’immobilier à s’engager résolument dans ce combat contre le sans-abrisme en identifiant des locaux pouvant être utilisés à des fins d’hébergement d’urgence. Plusieurs ont répondu à cet appel en mettant à disposition à titre gratuit pour la première fois des locaux. Une structure ouvrira ainsi la semaine prochaine et aura une capacité de 150 places, public familles et femmes sortantes de maternité.

 

Contact presse: 01 44 49 85 65