Quartiers d’été

Chaque été, un enfant sur quatre ne part pas en vacances. En 2020, la crise sanitaire a mis davantage en exergue les difficultés rencontrées par les enfants et les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Face à cette situation, le Gouvernement a lancé « Quartiers d’été », pour renforcer les activités et les services de proximité proposés aux familles des quartiers prioritaires.

Mis à jour le 23/07/2021

Quartiers d’été

En 2020, la crise sanitaire a été particulièrement difficile pour les enfants des quartiers, entre le confinement et le défi de la continuité éducative. Face à cette situation, le Gouvernement lance « Quartiers d’été 2020 », une opération dotée de 110 millions d’euros, pour renforcer les dispositifs déjà déployés dans les territoires, aux côtés des collectivités et des associations, et permettre de soutenir de nouvelles initiatives. Objectif :  Proposer tous les jours durant les mois de juillet et d’août une offre d’activités variées aux 5,4 millions d’habitants les 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville, que ce soit en pieds d’immeubles, au sein même des quartiers, ou en dehors.

 

Ce programme a su trouver son public, puisque 600 000 jeunes de quartiers y ont participé, soit un jeune sur trois dans les quartiers.

 

Aussi, en 2021, le Gouvernement réitère le dispositif Quartiers d'été avec l’attribution d’un budget de 50 millions d’euros, en hausse, pour amener les vacances en bas des tours.

 

Quartiers d’été 2021 a été pensé comme un moment de respiration et d’épanouissement après un confinement éprouvant, particulièrement pour les jeunes. Au programme : du sport, de la culture, des loisirs et du divertissement, mais aussi des solidarités, de l’accès aux droits et toutes les clés pour préparer la rentrée. 

Éducation, sport, culture : un programme d’activités ambitieux

Les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville ont fortement subi l’impact social et économique de la crise provoquée par le Covid19. Le Gouvernement a donc souhaité proposer aux enfants et jeunes un programme d’activités ambitieux.

 

Tournois de football inter-quartiers, projections de films en plein air, ateliers de secourisme et de prévention routière, initiation au vélo, découverte des métiers du tourisme, micro-festivals, ateliers mêlant mathématique et cuisine, chantiers solidaires… Bref, permettre aux habitants dans les quartiers d’avoir des vacances et de faire des rencontres et des expériences enrichissantes.

Découvrez aussi les Colos apprenantes !
 

Gratuites pour les familles, elles sont destinées à 250 000 enfants et jeunes, de 3 à 17 ans, dont 200 000 résidents des quartiers prioritaires de la politique de la ville !

Avec des séjours d’au moins cinq jours, l’objectif est de rattraper les apprentissages, notamment pour les élèves décrocheurs lors du confinement, à travers des activités de découverte, culturelles et sportives.
Ce label est proposé aux collectivités et cofinancé par l’État.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Sujet de votre message