Communiqué de presse

Réunion avec les associations d’élus sur la situation des masques

Publié le 11/04/2020

Jacqueline GOURAULT, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Olivier VERAN, ministre des Solidarités et de la Santé, Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur, Julien DENORMANDIE, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement, Sébastien LECORNU, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé des collectivités territoriales, Sophie CLUZEL, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées et Agnès PANNIER-RUNACHER, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances ont réuni le jeudi 9 avril l’ensemble des présidents des associations d’élus afin de faire un point sur la situation des masques.

Les ministres ont salué la mobilisation des collectivités territoriales dans le cadre de la crise du Covid 19, aux côtés des services de l’Etat, pour assurer la continuité des activités essentielles à la vie de la nation et répondre aux besoins des citoyens. Il est essentiel que les collectivités territoriales et l’Etat agissent, non pas en concurrence, mais de manière complémentaire.

Conformément aux directives rappelées par l’OMS, la France a toujours indiqué donner la priorité d’utilisation des masques chirurgicaux et FFP2 aux soignants. Dans le cadre de cette doctrine, les ministres ont souligné la nécessité d’une information et d’une coordination étroites avec les collectivités territoriales, les Agences régionales de santé étant en charge de l’approvisionnement et de la distribution vers les professionnels de santé.

Pour les personnels non soignants tant dans les services des collectivités territoriales, de l’Etat, que dans le secteur privé, les ministres ont présenté la possibilité d’accéder à de nouveaux types de masques. Dans le cadre d’une démarche supervisée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), avec le soutien de l’ANSES, deux catégories de masques à usage non sanitaire ont été créées pour répondre aux besoins de la crise. Leurs spécifications sont détaillées par une note d’information des ministères de la Santé, de l’Economie et des Finances, et du Travail du 29 mars 2020. A ce jour, 171 prototypes de masques en tissu, le plus souvent réutilisables, ont fait l’objet d’une validation par la Direction générale de l’Armement (DGA).

La mobilisation des acteurs de l’industrie textile française est importante : 3,9 millions de masques en tissu ont été produits du 30 mars au 5 avril, selon les recensements du ministère de l’Economie et des Finances auprès des industriels. Cette semaine, la production devrait atteindre 6,6 millions d’unités.
Les entreprises dont les prototypes ont ainsi passé positivement les tests sont recensées sur le site de la Direction générale des entreprises du ministère de l’Economie et des Finances à l’adresse
suivante : https://www.entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-tests-masques-de-protection
Jacqueline GOURAULT a proposé aux collectivités territoriales d’identifier avec elles les professions qui pourraient bénéficier de ces nouvelles possibilités.

Enfin, les ministres ont répondu aux questions posées par les associations d’élus sur l’usage des masques, les modalités d’importation et d’achat aux producteurs nationaux ainsi que de distribution.