Revitalisation des centres-bourgs

Face à la perte d’attractivité de nombreuses petites communes, le Gouvernement souhaite conforter la présence de centres-bourgs dynamiques et animés dans les campagnes et zones périurbaines. Dans ce contexte, la revitalisation des centres-bourgs représente un enjeu majeur pour l’égalité et l’engagement des territoires dans la transition écologique et énergétique.

Mis à jour le 10/05/2019

Un programme de soutien expérimental pour revitaliser les centres-bourgs

Si certaines villes moyennes et bourgs ont su conserver leur dynamisme et leur capacité d’attractivité, nombreux sont ceux qui présentent des signes de perte de vitalité. Cela se traduit notamment par des taux élevés de logements vacants, la fermeture de nombreux commerces, le vieillissement des résidents, l’appauvrissement des services au public. Paradoxalement, ces polarités urbaines disposent d’atouts considérables et constituent des zones de développement et d’investissement à venir. Aussi, le ministère a mis en place une démarche de revitalisation des centres-bourgs pour réaffirmer leur l’identité et y relancer l’habitat, le travail et la consommation.

 

54 communes concernées

Lancée en 2014, cette expérimentation permet à 53 communes de moins de 10 000 habitants, lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) centres-bourgs, de construire et mettre en œuvre un projet de revitalisation fondé sur leurs atouts spécifiques et visant à l’améliorer le cadre de vie des habitants. Il s’agit notamment de développer une offre de logements, de commerces, d’équipements et de services adaptée aux besoins des habitants. Ces dernières reçoivent un accompagnement de l’État via des conventions d’aide à l’ingénierie et des conventions de revitalisation pour mettre en place différents projets. Le dispositif de revitalisation des centres-bourgs est complété par d’autres outils tels que les contrats de ville, les contrats de territoires ou de ruralité, les territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) ou encore les plans paysage.

 

 Trois objectifs

  1. Dynamiser l’économie des bassins de vie ruraux et périurbains en développant des activités productives et résidentielles.
  2. Améliorer le cadre de vie des populations en offrant, notamment, des logements de qualité et un meilleur accès aux services de proximité.
  3. Accompagner la transition écologique des territoires et limiter l’artificialisation des sols liée à l’étalement urbain.
Sujet