Actualité

Le gouvernement mobilisé pour l'aide alimentaire et les besoins de première nécessité des plus modestes

Publié le 16/04/2020

Une aide exceptionnelle pour les personnes précaires allocataires des minima sociaux et les familles modestes bénéficiaires de l’aide personnelle au logement (APL)

Le président de la République a annoncé le 13 avril le versement d’une aide exceptionnelle pour les familles dont les difficultés sont aggravées par la crise du Covid-19. Cette aide concerne les personnes précaires allocataires des minima sociaux mais aussi toutes les familles modestes bénéficiaires de l’aide personnelle au logement (APL). Au total, 4,1 millions de foyers, soit près de 5 millions d’enfants, devraient bénéficier de cette aide.

Pour qui ?

Les aides concernent toutes les familles avec enfants à charge qui sont allocataires des aides personnalisées au logement (APL), du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ainsi que les personnes sans enfants allocataires du RSA ou de l’ASS.

Le principe est d’aider prioritairement les personnes précaires et les familles modestes, qui sont particulièrement touchées par le confinement. Elles peuvent en effet faire face à une diminution de leurs revenus et dans le même temps, une augmentation des dépenses courantes, notamment alimentaires avec l’arrêt de la cantine pour les enfants.

Comment ?

L’aide sera versée en une seule fois, le 15 mai 2020, automatiquement aux personnes qui y ont droit, par les caisses d’allocations familiales (CAF), les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) et Pôle emploi.
4,1 millions de foyers dont près de 5 millions d’enfants bénéficieront de cette aide exceptionnelle de solidarité. Ce dispositif de solidarité nécessaire pour soutenir les foyers modestes qui subissent plus durement les conséquences de la crise épidémique, représente un budget de 900 millions d’euros.

Combien ?

Le montant dépend de la composition du foyer : toutes les familles bénéficiaires des aides personnalisées au logement (APL), du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) bénéficieront d’une aide exceptionnelle de 100 euros par enfant à charge.

Par ailleurs, les personnes allocataires du revenu de solidarité active (RSA) et de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide supplémentaire de 150 euros.

aides exceptionnelle 1
aides exceptionnelle 2

Le gouvernement débloque 39 millions d'euros pour l'aide alimentaire aux plus modestes

Le gouvernement a annoncé jeudi 23 avril débloquer 39 millions d'euros supplémentaires pour l'aide alimentaire aux plus modestes, touchés de plein fouet par les conséquences de l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement. Ce montant équivaut à un tiers du budget annuel habituellement alloué par l'Etat aux associations au titre de l'aide alimentaire.

Cette nouvelle enveloppe de 39 millions d'euros vise cette fois plus particulièrement les foyers modestes, victimes d'une chute de leur activité et de leurs revenus en raison de la crise sanitaire. Une première tranche de 25 millions sera distribuée aux associations chargées de l'aide alimentaire qui ont constaté, ces dernières semaines, une hausse de la demande à laquelle elles ont parfois du mal à faire face.

En parallèle, 14 millions d'euros seront distribués sous forme de chèques d'urgence alimentaire, dans les territoires en difficultés en métropole et dans les Outremers. Confiés aux préfectures, ces chèques seront distribués par les Centres communaux d'action sociale (CCAS), pour un équivalent de 105 euros par foyer identifié. 

Au total, 2,9 millions de chèques seront distribués. Ils seront utilisables dans les supermarchés et permettront l'achat de produits de première nécessité.

Pour les Outremers, 4 millions d'euros financeront une aide d'urgence à destination de Mayotte, de la Guyane et de Saint-Martin. Cette aide prendra la forme de chèques d’urgence alimentaire (Mayotte) ou de distributions de denrées alimentaires (Guyane et Saint-Martin).
 

Afficher la description de la vidéo

Le gouvernement a annoncé jeudi 23 avril débloquer 39 millions d'euros supplémentaires pour l'aide alimentaire aux plus modestes, touchés de plein fouet par les conséquences de l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement. Au total, le Gouvernement mobilise un plan d’urgence pour l’aide alimentaire de 50 millions d’euros pour les foyers les plus précaires et les sans-abris.