Tiers-Lieux

Pour pallier l’isolement et dynamiser leur territoire, des citoyens créent depuis des années des tiers lieux afin de développer le «faire ensemble » et retisser des liens. Ces lieux sont des acteurs centraux de la vie de leurs territoires. Leurs activités, bien plus larges que le coworking, contribuent au développement économique et à l’activation des ressources locales.

Mis à jour le 08/12/2021

Cartes des politiques publiques de la cohésion des territoires

Aujourd’hui, le Gouvernement fait donc des tiers-lieux l’un des piliers de la relance. Concrètement, nous mettons en œuvre cinq mesures pour renforcer leur développement et leur structuration, pour un budget total de 130 millions d’euros, dont la moitié proviennent de France relance.

Jean Castex

Premier ministre

Afficher la description de la vidéo

Les tiers lieux nés de mouvements citoyens spontanés et créés sur le territoire national, s’organisent et s’institutionnalisent un peu. Lorsque les Ardéchois rencontrent les Drômois, un partage de leurs expériences locales s'engage alors et sera ensuite porté au niveau national via le conseil national des Tiers lieux.

Qu’est-ce qu’un tiers lieux ?

Les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, microfolie, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public… Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation  et des initiatives collectives. Ils se sont développés grâce au déploiement du numérique partout  sur le territoire.
Chaque lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais tous permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs. En résumé,  dans les tiers lieux, on crée, on forme, on apprend, on fait ensemble, on fabrique, on participe,  on crée du lien social…

Qu'est-ce qu'un tiers lieux ?

1 800

c’est le nombre de tiers lieux recensés par la mission conduite par Patrick Lévy-Waitz dans son rapport Faire ensemble pour mieux vivre ensemble, remis en septembre 2018

Programme Nouveaux lieux, nouveaux liens

« Nouveaux lieux, nouveaux liens » est un programme interministériel qui vise à proposer aux citoyens, partout sur le territoire, de nouvelles activités et à de nouveaux services regroupés dans des lieux  entièrement équipés en numérique.
En soutenant ceux qui créent, inventent et portent ces nouvelles activités, l’État ambitionne de :

  • Favoriser le maillage le plus fin possible  des territoires en tiers-lieux ;
  • Donner les moyens aux tiers-lieux de diversifier leurs revenus en développant  des services d’intérêt général déclinés en fonction des besoins des territoires ;
  • Faciliter la professionnalisation et l’organisation des réseaux de tiers-lieux ;
  • Impliquer des partenaires publics et privés autour de ce programme en proposant  un cadre d’intervention commun  et des outils mutualisés.

Conseil national des tiers-lieux

Véritable assemblée, il est composé de représentants des tiers-lieux dans leur diversité (économique, culturel, numérique, éducatif et d’enseignement supérieur, associatif, ESS...). Consulté par les pouvoirs publics, il jouera un rôle d’instance de représentation provisoire et de dialogue de la filière. Il participera à l’étude des candidatures pour les Fabriques de Territoire.

300 Fabriques de territoires

L’État lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) permanent doté de 45 millions d’euros, pour identifier d’ici 2022, 300 fabriques, existantes ou en projet, dont 150 seront implantées en quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV ). Une attention particulière sera accordée aux initiatives liées au numérique dans toutes ses dimensions, les plus remarquables seront reconnues comme « Fabriques numériques de territoire ». L’État soutient à hauteur de 75 000 à 150 000 euros sur trois ans les Fabriques de territoire, le temps pour ces structures de conforter leur équilibre économique. Le financement proposé par l’État tiendra compte de l’offre de services et du lieu d’implantation.

5 Mesures en faveur du soutien et du développement des tiers-lieux en France

Un budget de 130 millions d’euros, dont la moitié provient de France relance, est alloué au développement de cet écosystème solidaire et responsable :

  • Mesure 1. 100 Manufactures de Proximité
  • Mesure 2. Soutenir le développement de la formation professionnelle dans les tiers-lieux
  • Mesure 3. 3 000 mission de service civiquedans les tiers-lieux
  • Mesure 4. Des Conseillers numériques France Services au sein des tiers-lieux
  • Mesure 5. Renforcer le maillage national et territorial du réseau de tiers-lieux

Les manufactures de proximité : des tiers-lieux productifs

Qu’est-ce qu’une Manufacture de proximité ?

Les Manufactures de proximité sont des tiers-lieux productifs, qui animent et apportent des services à une communauté professionnelle d’artisans. Le principe et les valeurs sont ceux d’un tiers-lieu à savoir : d’encourager la mutualisation, de machines, de services ; d’animer une communauté d’acteurs pour leur apporter des services et favoriser le pair à pair ; développer de la formation et favoriser la montée en compétences ; développer des projets communs, coopératifs en favorisant les collaborations. Les manufactures de proximité ont pour objectif de soutenir l’activité économique locale en permettant aux artisans, entrepreneurs et TPE de se réunir au sein de petites unités de production locale et d’y bénéficier de services et de formations.

Une manufacture de proximité :

  • est implantée prioritairement sur des territoires fragiles (petites et moyennes villes, zones rurales, quartier prioritaire de la Politique de la Ville).
  • est un espace de travail mutualisé à destination d’une communauté de professionnels, quelle que soit la ou les filières soutenues. permet aux professionnels comme à d’autres acteurs de monter en compétences et de se former tout en suscitant des vocations.
  • intègre des parties prenantes variées, publiques comme privées, dans une démarche de coopération territoriale et de gouvernance partagée.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Sujet de votre message